Comment sont fabriquées les théières en fonte ?

octobre 15, 2019

fabrication des théières en fonte

Les théières en fonte, ces récipients ancestraux avec lesquels nos aïeux faisaient infuser le thé, de nos jours, il existe deux méthodes pour fabriquer une théière en fonte, la méthode industrielle et la méthode artisanale (faite à la main). 

Dans cette article je vais partager avec vous la méthode artisanale pour concevoir et fabriquer une théière ou bouilloire en fonte.

Dans ce qui suit, nous avons choisi de décrire les étapes essentielles pour la fabrication des fameuses et traditionnelles bouilloires japonaiseTetsubin”, l’accessoire préféré des amateurs de la cérémonie du thé japonaise. 


Nota :le processus de fabrication des théière et bouilloire en fonte est très similaires, à l’exception que les théières sont émaillées à l'intérieur.


Est ce que vous saviez qu’il fallait pas moins de 67 étapes pour fabriquer une Tetsubin? NON, ça ne m’étonne pas ! La fabrication des théières en fonte japonaise est un secret très bien gardé et qui se transmet de génération en génération.

C’est quoi la Tetsubin ?

Une Tetsubin est un récipient en fonte destiné exclusivement pour faire bouillir de l’eau, et non pour infuser du thé, quoique, ces dernières années nous avons remarqués l'apparition de bouilloire en fonte avec infuseur, mais la traditionnelle Tetsubin japonaise été conçu pour bouillir de l’eau seulement.

De nos jours, la théière en fonte IWACHU domine le marché haut de gamme grâce à sa qualité de conception et fabrication irréprochable, et son design tout en couleur, traditionnel et moderne à la fois.  

plusieurs théière en fonte

Leur apparition s’est faites au 17ème siècle au japon, plus précisément dans la nord du japon, quand le 27eme rois du clan Nanbu de Morioka appelé Nanbu Toshina a commencé la construction du château de la ville et qui s’est terminé deux génération plus tard, alors au nom de la ville 4 familles de maîtres fondeurs on été invité à s’installer à Morioka pour fabriquer les traditionnelles Tetsubin. Ces quatre familles étés Suzuki, Koizumi, Arisaka, Fujita

Les maîtres fondeurs de Morioka

Sans le travail exceptionnel des maîtres fondeurs, la bouilloire en fonte n'aurait plus sa splendeur.

L’artisan fondeur est appelée Kamashi, et pour fabriquer une bouilloire en fonte, il faut que trois artisans travaillent en parallèle en même temps.

Pour arriver au rang de Kamashi, il faut au moins 15 ans d'expérience pour l’artisan afin de maîtriser les étapes de fabrication.

La fabrication de la Tetsubin

Comme dit précédemment, il faut pas moins de 67 étapes pour concevoir et fabriquer une Tetsubin, je vais en résumer les étapes dans ce qui suit. 

La bouilloire en fonte est fabriquée en versant du fer fondu dans un moule, ce qui nous donne une première ébauche de la bouilloire qu’il faudra retravailler par la suite. Il existe différents types de moules.

1. Fabrication du modèle

Habituellement, le modèle haut de gamme est fabriqué avec un moule en argile, tandis que le modèle industriel est fabriqué avec un moule en sable.

  •  Moule d'argile : Il est fait d'argile et cuit au feu avant d'être coulé. Cette méthode est utilisée pour les bouilloires en fonte faites à la main. Pour les modèles haut de gamme, le moule n'est utilisé qu'une seule fois. Pour les modèles en série, le moule est recyclé près de 100 fois.
  •  Moule sec : Il s'agit d'un moule typique utilisé dans la fonderie de Yamagata. À l'aide d'un moule en métal, couler le modèle et le façonner en argile. Il est séché et utilisé comme moule pour la coulée du fer.
  •  Moule en sable : Ceci est destiné à la production de masse. Presser le mélange de sable avec un liant et donner la forme voulue au produit. Le sable pressé peut être utilisé instantanément comme moule pour la coulée la fonte.

Pour fabriquer la bouilloire en fonte, il faut 4 moules et un travail de forgeage.

  1.  Moule externe : Pour couler la couche externe de la bouilloire.
  2.  Moule interne : Pour couler la couche interne de la bouilloire.
  3.  Moule pour bec verseur
  4.  Moule pour le couvercle
  5.  Anse: Elle est fabriquée par forgeage.

Chaque partie est faite séparément comme vous verrez par la suite. Lorsque les moules sont prêts, ils sont assemblés avant de procéder à la coulée. Pendant la coulée, la flottabilité de la fonte fondue pousse parfois le moule interne vers le haut. Afin de l'éviter, le moule inférieur est fixé avec un clou. 

avant et après coulage

Un jeu de plaques de métal qu’on appelle Ushi  est utilisé pour former la forme de la bouilloire. La forme de la plaque métallique est découpée selon le dessin initialement réalisée lors de la conception. A l'aide d’un support tournant, le moule est formé en utilisant l’Ushi comme montré sur la photo ci dessous.

Le moule pour la partie inférieure de la bouilloire est fabriqué selon la même méthode et contient un trou car c’est là que le fer fondu est coulé Le moule de la partie inférieure a un trou central car c'est là que le fer.

confection des moules

2. Assemblage du modèle

Une fois la forme du moule terminée et avant qu’il ne soit complètement pas sec, le motif est estampé selon le dessin prévu. C'est un travail qui prend beaucoup de temps, et dépend entièrement de l’expertise de l’artisan. Traditionnellement, il y a 3 modèles principaux toujours utilisés pour la bouilloire en fonte. En particulier, l'arare est très typique. La forme de l'arare dépend de la profondeur d'application du moignon et du nombre de fois que le moule est utilisé. 

Dans la fabrication de bouilloires en fonte haut de gamme, le moule n'est utilisé qu'une seule fois. Dans ce cas, des travaux de dénoyautage doivent être effectués pour chaque produit.

estampage du motif

2.1. Le motif Arare

C'est le design le plus typique de Nanbu. il est estampé manuellement à l'aide de tiges de différentes tailles. Plus le motif Arare est vif, meilleure est sa qualité, aussi sa précision dépend de la qualité du travail ainsi que du nombre de fois ou le moule a été recyclé. 

Dans la fabrication haut de gamme, le moule n'est utilisé qu'une seule fois et n'est jamais recyclé. D'un autre côté, lorsque le même moule est recyclé encore et encore, le motif Arare s'estompe. Il existe différentes tailles d'Arare : taille normale, taille intermédiaire, Kikko et grande taille qui s'appelle Oni-arare. Pour la grande taille de l'arare, le moule est souvent endommagé lorsque la bouilloire en fonte est retirée du moule. Par conséquent, le même moule ne peut pas être réutilisé.

2.2. Le motif Hada

C’est aussi un modèle traditionnel, de plus le motif Hada est toujours appliqué à la moitié inférieure de la bouilloire, les gens pense souvent que le motif des bouilloires est naturellement celui du moule.

Cependant ce motif n’est pas aussi simple à réaliser, il est fait à partir de petit grains de sable au préalable tamisés pour obtenir la bonne taille de grains.

motif arare d'une bouilloire en fonte

2.3. Le motif dessin

Traditionnellement, les motifs de fleurs, chevaux, oiseaux et Sansui sont utilisés. 

Dans un premier temps, le motif prévu doit être soit imprimé, soit dessiné sur une feuille de papier, le papier est ensuite fixé sur la surface du moule d'argile et pressé avec une tige métallique selon le motif.

motif picture

3. Le moule intérieur

Le moule interne s'appelle Nakago. Il est utilisé pour créer le vide à l’intérieur de la bouilloire. La différence de diamètre entre le moule extérieur et le moule intérieur est égale à l'épaisseur de la bouilloire. 

Le moule en terre cuite est fabriqué de la même manière que le moule extérieur. 

Le moule interne doit être exactement fixé au centre du moule externe.

mise en place du moule interieur

4. Moule du bec

Le moule pour le bec verseur est fabriqué séparément, tout d'abord, l'artiste doit faire un archétype pour la forme prévue du bec verseur en utilisant de l'argile et il est cuit au four pour le durcir. 

Si la conception du bec est trop compliquée ou si la longueur du bec est très longue, le moule doit être détruit après la coulée. Le bec verseur de conception complexe ne peut pas être enlevé sans destruction du moule, c'est la raison pour laquelle certaines formes de bouilloire comme Nanbu Shape sont très chères.

5. Couler la fonte

Maintenant que le modèle est fini les artisans procèdent au coulage de la fonte.

Pour couler la bouilloire, il existe 2 types de fer différents : le fer normal et la limaille de fer. Fondamentalement, chaque fabricant dispose d’une composition de la fonte propre à lui.

5.1. Fonte normale

Il s'agit généralement de la fonte grise. C'est un alliage de carbone, de silicium et de fer, contenant de 1,7 à 4,5% de C et de 1 à 3% de Si.

La fonte est produite à partir de coques de silice, de matières premières de fer et d'oxygène. Habituellement, le fondeur contrôle la production en se basant uniquement sur la viscosité de la fonte fondue et de ses étincelles. Si la production de fonte est incorrecte, par exemple si la teneur en carbone est trop faible, le retrait du fer est trop important et la bouilloire peut simplement craquer lorsqu'elle est refroidie.

5.2. Limaille de fer

A l'époque d'Edo, toutes les bouilloires en fonte étaient fabriquées en fonte de limaille de fer, c'était le seul fer disponible puisqu'il n'existait pas d'autre méthode de fabrication de la fonte comme maintenant. 

6. Activation du fer par recuit

Après le démoulage des bouilloires, vient maintenant l’étape du traitement de surface par recuit, la bouilloire en fer est cuite au feu de charbon de bois. 

Le feu de charbon de bois brûle avec moins d'oxygène, génère du monoxyde de carbone et retire l'oxygène de la surface du fer ce qui réduit les ions de fer de Fe3+ en Fe2+. En d'autres termes, la surface de la bouilloire en fer est activée. 

Sans ce procédé, la bouilloire en fonte n'est rien d'autre qu'une bouilloire, elle ne change pas vraiment le goût de l'eau et du thé. Grâce à ce processus, la surface interne de la bouilloire devient de couleur bleu-gris. C'est la couleur typique du fer activé/réduit.

activation du fer

7. Revêtement 

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles la bouilloire en fonte est revêtue.

  • Empêcher la bouilloire de fuir

La structure de la fonte est très poreuse, par conséquent l’apparition de quelques trous mineurs est inévitable. 

Chaque produit fini est inspecté et l'emplacement de la fuite est repéré et scellé à l'aide d'une laque naturelle appelée Urushi  Urushi est la sève d'un arbre appelé Urushi. C'est le matériau de revêtement le plus traditionnel au Japon. Des meubles en bois recouverts d'Urushi qui avaient été récupérés sur un navire coulé dans les profondeurs de l'océan restaient intacts. 

L'Urushi se comporte comme une résine et durcit lorsqu'il est appliqué à haute température.

  •  Peinture d'Urushi comme revêtement de base

Urushi est également appliqué sur la surface externe de la bouilloire comme revêtement de base. Quand la bouilloire est chauffée jusqu'à 300-400 degrés C, l'Urushi est appliqué. Sur le dessus du revêtement de base, une autre couche de revêtement de couleur noire ou brune est appliquée. 

Ce matériau de revêtement est composé d'Urushi mélangé à de la limaille de fer. 

Les différentes marques utilisent des couleurs différentes et la technique de production est gardée secrète.

  •  Antirouille

L’urushi peut également être appliqué à l’intérieur de la bouilloire comme  traitement anti rouille.

8. Le forgeage de l’anse

Il existe 2 types de poignées différentes, creuses et pleines. La fabrication de la poignée est complètement différente du moulage. La poignée est fabriquée par forgeage tandis que la bouilloire est fabriquée par moulage.

  • Anse creuse  “Fukurozuru” 

La poignée creuse est utilisée pour la bouilloire haut de gamme. Ce type de manche est fait de plaque de fer, roulé et forgée pour obtenir la forme voulue. 

Le manche a quelques trous, d’abord pour le côté esthétique, puis pour le côté fonctionnel, puisque ces trous ont pour fonction de refroidir l’anse ainsi elle est isolée thermiquement de la bouilloire.

  •  Anse solide  “Mukuzuru” 

La poignée solide est utilisée pour les modèles en série. La poignée solide est fabriquée à partir d’une tige en acier, puis l’artisan forge et étire les ses deux extrémités pour lui donner sa forme finale.

Maintenant que toutes les pièces ont été fabriquer, les artisans entame l’assemblage finale de la bouilloire en fonte et ainsi perpétuer une tradition vieille de plusieurs siècles.

 

source : https://hojotea.com


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

REJOIGNEZ NOTRE COMMUNAUTÉ